[LORE] L'histoire de Shalev Malik (Tyr) [WIP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[LORE] L'histoire de Shalev Malik (Tyr) [WIP]

Message par Sarumane le Lun 19 Déc - 21:52

Scène Une : L’académie {OIM ? / Quai des sports-Marainne pour les scènes de pluie ?}

19/09/2006 Académie des héros :

/gros plan sur un visage semi-masqué sous la pluie battante (style Batman/Judge Dredd) puis dé zoom lent durant la tirade, faisant apparaitre un corps costumé de la tête aux pieds et ayant plusieurs logos (style sponsor sur maillot de foot) répartis esthétiquement (pas de cape !) avec un symbole central en forme de cube. Musique épique/

CUBE
(Voix Grave)
Je suis la justice. Pas la loi. Leur loi n’a jamais protégé qui que ce soit. Je me bats pour ce qui est juste, et donc contre leurs lois.

/Fin de la pluie, Lumière, le personnage costumé se redresse devant un tableau de classe/
/Plan d’ensemble, une salle de classe remplie de jeunes 15/25 ans, un professeur et le Type en costume/


/Durant sa tirade, plan rapproché tournant sur l’ensemble de la classe, quelques gros plans sur certains jeunes. Quelques jeunes baillent, certains jouent avec leurs stylos, d’autres infusent leurs pouvoirs dans certains objets pour s’occuper, zoom sur un polycopié (Fiche descriptive de CuBe)/
CUBE
(Voix plus claire)
Enfin ça, c’est ce que j’ai cru et suivi toute ma jeunesse. J’étais « l’ado rebelle », le « peut mieux faire », le « toujours en lutte contre toute forme d’autorité ». Mais j’étais un héros, et je le savais. J’étais persuadé de valoir mieux qu’eux, j’étais tellement meilleur, sur le plan physique ou intellectuel d’ailleurs ! Je me suis concentré sur la seule matière qui m’intéressait : la chimie pratique. Agencer les atomes, mélanger les isotopes, ça, ça me passionnait ! Du coup, J’ai commencé à expérimenter chez moi, dans ma chambre. Là, j’ai construit mon premier CuBe, à votre âge ! C’était un alliage simple Fer-Nickel qui m’a permis de perturber le magnétisme des caméras de la police et des journalistes pendant que j’œuvrais pour la justice.

CUBE
(Voix off)
/Transition, retour sur les toits, sous la pluie, puis image= texte/

Un jour, sur les toits de la ville, j’ai croisé il était [description du héros]. Là, il m’a dit :


HEROS :
CuBe, tu œuvres pour la justice, tentant de protéger les faibles des puissants, défendant la cause des héros dans l’ombre. Mais, la loi n’est pas ton ennemie, elle peut être ton alliée.


CUBE JEUNE :
Comment ? Celle qui est écrite par les puissants ne peut protéger les faibles !

HEROS :
Et ton code d’honneur que tu appelles justice, si elle devenait loi, ne protègerait-elle pas les faibles ?
Rejoins-moi, et ensemble, créons un groupement de héros qui protègerait la ville. Avec le recensement fait à la naissance, nous pouvons détecter les héros prometteurs et fonder une académie qui leur inculquerait les valeurs de la justice !

/Retour dans la salle de classe/

CUBE:
Et c’est ainsi que l’association des héros, et votre académie furent fondées !
Rappelez-vous les 3 piliers !
(Les élèves récitent en même temps que lui)
« Justice pour protéger les faibles !
Honneur pour rester dans la juste mesure !
Et Humilité pour se rappeler que nous existons pour protéger les hommes ! »

LE JEUNE :
(Dans sa tête)
Bon, je dois survivre à l’académie et leur lobotomisation. Je leur montrerai, la vraie justice !

Scène Deux : L’examen {Plaine des sports ?/ Marainne ?}
/Fondu Enchainé sur une arène rudimentaire, où deux jeunes s’affrontent se regardent en chiens de faïence, l’un des deux est LE Jeune. /

L’EXAMINATEUR :
Shalev Malik contre Etheric Jacob! Commencez !

/Le combat commence. Malik porte un coup furieux à la tête de Jacob, pare la riposte de ce dernier, et se fait esquiver son coup. Il prend un coup au ventre. Il rate son coup suivant et tombe à terre. Jacob en profite pour lui placer un coup de pied dans les côtes. Il se relève et enchaine sur un direct au bas ventre. Jacob tombe au sol en se tenant le ventre, vaincu. /

L’EXAMINATEUR :
Shalev Malik est déclaré vainqueur !
Et ce sera un C pour Etheric Jacob

/Il tend une potion de soins à Malik pendant que Jacob est sorti du ring. Malik boit la potion et ses blessures disparaissent par magie. Il rerentre dans le ring en même temps que son prochain adversaire. /

L’EXAMINATEUR :
Prochain match, Shalev Malik contre Soroa Armando!

/Nouveau combat, Armando à l’avantage et porte un coup terrible dans le plexus de Malik. Il tente de riposter, mais est esquivé. Armando le termine par un coup en plein visage. Malik S’effondre. /

L’EXAMINATEUR :
Soroa Armando est déclaré vainqueur !
Et ce sera un B pour Shalev !
*Ellipse*

/Champ de tir, 3 cibles proches, 3 cibles moyennes, 3 cibles lointaines. Malik Tire 1 : X/X/O 2 : X/O/X 3 : X/O/ X /

L’EXAMINATEUR :
Et c’est un B pour vous Shalev !

*ellipse*

/Cibles Magiques x10, Malik canalise de la magie pour toutes les toucher. Il en touche 3. /

L’EXAMINATEUR :
Et c’est un C en magie !

*ellipse*

/Merlin une main, poste de soudure et outils à côté, Malik tente de modifier son merlin pour lui donner une tête pivotante sur commande, c’est bien évidemment un échec. /

L’EXAMINATEUR :
Et c’est un C en technologie !

*ellipse*

/Course chronométrée autour de l’académie. Malik fait un score décent, mais pas top. /

L’EXAMINATEUR :
Et c’est un B en course !

*ellipse*

Scène Trois : Le diplôme {OIM ?}
/Retour en salle de classe, remise des diplômes. /

L’EXAMINATEUR :
Vous êtes 23 sur 40 à avoir été reçus ! J’appelle les nominés dans l’ordre décroissant !
Ian Murphy ! Bravo, vous êtes directement admis au Rang A ! L’élite de l’élite ! La crème de la crème !
Athanasios Maria ! Rang B, vous êtes déjà une vraie héroïne !
Soroa Armando ! Rang C, mais le meilleur parmi ces derniers !

/puis une dizaine de jeunes passent, flou sonore/

L’EXAMINATEUR :
Shalev Malik !

/Malik se lève, s’avance et reçoit son diplôme portant la mention :
« Rang C n°992 »/

MALIK : (Intérieurement)
Je suis reçu. Je l’ai fait. Putain, Je l’ai fait !

/suivent encore quelques jeunes/

L’EXAMINATEUR :
Pour les Reçus au Rang C, notez que si vous n’avez pas accompli de mission pendant un mois complet, vous serez rétrogradés à la classe U. Vous ne serez plus jamais aptes à exercer l’activité de héros !

Quand à vous, les autres, bienvenue dans la classe U ! Vous allez être convoqués à un entretien d’orientation pour trouver comment vous pouvez au mieux servir la société !

/fondu/

Scène Quatre : La déchéance {Appart hugo / Appart Will ? Rues de bx pour l’interview}

/Chambre sous les toits, peu de mobilier. Malik est assis dans son canapé. Ordinateur sur les genoux, il consulte la liste des missions pour héros. /

MALIK :
(soupirant, soufflant)
/il pose son doigt sur les annonces qu’il lit et commente à voix haute/

(Lu) Retrouver un chat perdu (/lu), plus galère, tu meurs. (Lu) Nourrir les démunis (/lu), pas besoin d’être un héros pour ça. (Lu) Patrouiller près des quais pour sauver de potentiels suicidaires de la noyade (/lu), (ironique) Trop bien, je vais empêcher les gens de faire ce qu’ils souhaitent. Super justice ! (mimant la scène, ironique) Hé mec ! Ne te jette pas à l’eau ! La vie est belle ! Regarde, j’suis un héros et j’suis autant dans la loose que toi ! Allez viens, on saute ensemble ! Waouh !

/il rejette le journal sur sa table basse, s’allonge et regarde son plafond. /
MALIK :
Putain… Tu parles d’un défenseur et représentant de la justice, sauveur de chats et de suicidaires. Tu fais fuir les grands-mères avec ton Merlin, qui au final, n’enchante personne.
/il rit jaune a sa blague, se rassoit et allume sa télé. Elle diffuse les informations. /
/Coups répétés sur le mur/

VOIX « FEMININE » AU TRAVERS DU MUR : (Criant et criarde)
Shalev ! La télé !

MALIK (Criant en retour)
Je sais madame Bonpoil !
/il baisse le son/
LA TELE :
Sans transition, nouvelle vague d’attentats dans la ville de bzzzt au proche orient, l’organisation bzzt déplore de bzzt victimes bzzzt
/neige sur la télé, Marik frappe dessus/

MALIK :
Allons bon, voilà qu’elle plante.

/les infos reprennent, entrecoupées/

LA TELE :
Bzzt les bzzt pensent que bzzt
/neige à nouveau/
/l’image reprend de la netteté, un visage apparait, un inconnu se met à parler/

L’INCONNU :
Bonjour Marik,

MARIK :
Hein ? Vous connaissez mon nom ?

L’INCONNU :
Ne t’étonne pas que je connaisse ton nom, nous te suivons depuis un bout de temps.

MARIK :
mais…euh… Vous m’entendez ?

L’INCONNU :
Sache que nous avons une caméra qui t’observe, mais pas de micro, nous ne t’entendons donc pas.
Si je te pose des questions, (Il mime les gestes en parlant) acquiesce pour un oui, et secoue la tête pour un non. As-tu compris ?
/ Marik Acquiesce. /

Bien, je commence.
Tu t’ennuies dans tes journées de héros, la vie est morne et triste, et tu ne te retrouves plus dans ton idéal premier. Je me trompe ?

/ Marik Acquiesce. /
Je m’en doutais.
Nous sommes une petite équipe de héros qui accomplit des missions un peu plus dangereuses que ce qui est proposé aux derniers Rangs C, mais plus rentables. Il s’agit de missions d’escorte de négociants, ou de garde du corps de témoins à charge. Est-ce que cela t’intéresse ?

Marik ? La réception est mauvaise ? Tu m’entends ?

/ Marik Acquiesce. Et fait signe qu’il réfléchit. /

Ah ! D’accord. Prends ton temps.

/un temps/
Tu as réfléchi ?

/ Marik Acquiesce. Et pointe la télé du doigt, puis dessine un point d’interrogation en l’air. /

Tu veux savoir qui nous sommes ?

/ Marik secoue la tête /
Qui je suis ?

/ Marik Acquiesce. /
Mon nom est Fenrir. Enchanté Marik !

/ Marik Salue. /
Alors, vas-tu nous rejoindre ?

/ Marik secoue la tête/

Ah ? Tu as peur ?

Que, que fais-tu !
/ Marik secoue la tête, ouvre son velux et lance un sort vers la caméra posée sur le bâtiment d’à côté. La caméra est détruite et le visage furieux de Fenrir disparait. Les infos reprennent à la télé/

LA TELE :
Malgré la protection de jeunes héros recommandés par l’association, de nombreux témoins dans des affaires judiciaires disparaissent dans des circonstances troublantes. Nous avons interviewé un de ces jeunes héros vaincus. Monsieur Etheric Jacob, racontez-nous votre dernière mission ?



JACOB :
Hé bien …euh… J’étais en mission pour protéger …euh… le témoin et euuh… J’ai été frappé par euuh une force terrible ...euuh… Qui m’a assommé sur place, et qui m’a euh… empêché de mener à bien ma mission.

JOURNALISTE :
Et vous n’avez pas vu votre agresseur ?

JACOB :
Non, je ne l’ai pas vu.

JOURNALISTE :
Vous êtes à quel Rang ?

JACOB :
Rang C : N°998 !

JOURNALISTE :
Et ce n’est pas un peu bas pour s’occuper de protection rapprochée ?

JACOB : (gêné)
Ben …euh… ce n’est pas moi qui donne les ordres ...euh… sans doute qu’ils m’ont fait confiance…euh… je sais pas…
(S’énervant) Et puis, laissez-moi tranquille ! J’ai le droit à un peu d’intimité après mon traumatisme !
Fin de l’interview, barrez-vous !

JOURNALISTE :
Et bien à vous les studios !

/Malik éteint sa télé/

MALIK :
Hum, il va falloir que j’aille rendre une petite visite à mon ami Jacob, il pourra sans doute me mettre sur la piste de Fenrir et ses laquais, mais s’ils me reconnaissent, je suis mal. Il me faut un déguisement.

/Scène Palpitante où Malik Conçoit son Costume, ouhlala que ça dépote grave. Sur une musique épique en plus ! (bon, le point important du Costume, c’est la flèche vers le Haut en plein milieu.) ((Et les plans importants, c’est ceux qui démontrent que les héros sont hyper mauvais en artisanat, et que ce brave Malik se blesse et se foire souvent, tellement qu’il finit par aller s’acheter un costume et scotche un patch tout pourri au milieu ^^)) /

MALIK :
Bien, me voilà prêt. Allons chez Jacob.

/Il regarde l’adresse de Jacob sur le site de l’Asso des héros, et se met en route, en transports en commun. /

Scène 5 : Voyage Voyage ! {TBM / Rues de Bordeaux / Appart X ou Y}
*ellipse*
/sonnette classique en bas d’un immeuble/

INTERPHONE :
Oui, bonjour ?

MALIK :
Salut Jacob ! C’est Malik, de l’académie ! Tu te souviens de moi ?

JACOB :
Ouais, Qu’est-ce que je peux pour toi ?

MALIK :
J’aimerais savoir comment tu t’en sors, comparer un peu nos techniques pour trouver des missions, parce que, je t’avoue, j’en chie un peu. J’peux monter ? J’ai ramené des bières !
/il montre les bières à l’interphone, qui est un interphone purement vocal, cela n’a donc aucun intérêt/

JACOB :
Vas-Y, monte.

/la porte s’ouvre. Montée de Malik. Arrivée devant la porte. Entrée. Salutations. Posage sur canapé, discussion. /

MALIK :
Bon, J’vais la jouer cartes sur table. C’est Fenrir qui t’a filé ta dernière mission ?

JACOB :
Heu. Non, je ne vois pas de quoi tu veux parler.

MARIK :
Arrête, t’es pas crédible. Je sais que c’est Fenrir qui t’as mis sur le coup, et qui t’a entubé. Ce que je ne sais pas par contre, c’est où il se trouve, et comment je peux lui niquer sa face de faux-loup du dimanche. Il t’a niqué la gueule, et tu ne crains rien, parce que j’vais lui péter la sienne.

JACOB :
Mais tu ne peux pas, il est en cheville avec la Blue connection ! Ils vont t’atomiser !

MARIK :
De un, c’est un nom de merde qui pue le groupe pseudo mafieux a deux crédits, et de deux j’te les prends un par un, j’en fais du hachis du salami ou des sashimis et j’les réduis tous en bouillie !

JACOB :
Ils tiennent pleins de héros sous leurs bottes, ils vont te bouffer tout cru !

MARIK :
File-moi les infos, ferme ta porte à clé et n’ouvre à personne. Tiens /il lui tend un creditstick (Une clé USB/ un vieux mp3 que affiche des chiffres ?)/ C’est une 120c, T’as de quoi te faire livrer assez de bouffe d’ici la destruction de cette blue connection.

JACOB
Ok, tout est là.
/il lui tend un papier/

MARIK :
Merci Gars. Porte toi bien, et à la prochaine.
/Il se barre/

/Malik se déplace à pieds, son merlin à la main. /

MARIK (Intérieurement) :
Bon, j’me rends à l’adresse, je défonce les gars présents, j’leur demande ou se trouve leur chef, j’y vais, j’le nique, et c’est bon.



Scène 6 : Le Café {Le petit Grain ?}

/il arrive devant un café, Il y a une dizaine de clients sur diverses tables, et un au comptoir. Malik vérifie l’adresse, c’est bien là. /

MARIK (Intérieurement) :
Bon, changement de plan.

/un temps, il réfléchit. /

J’vais ptêtre ranger ça…

/il range son merlin, nerveux et réfléchit à nouveau, finalement, il entre. /

BARMAID :
Salut ! Tu viens pour l’aventure ?

/deux types au fond ont levé la tête. /

MARIK :
Euh ? Pardon ?

BARMAID :
Mais putain ! Personne ne capte la référence !

UN TYPE SUR UNE TABLE :
T’inquiète, ça viendra un jour ! (il rigole)

BARMAID :(soupire)
Bon, qu’est-ce que je te sers ?

MARIK :
Une bière ?

BARMAID :
Ça marche ! /elle sert une bière et lui pose sur le comptoir/ ça fera 3 creds !

MARIK (/sort un credstick et le branche dans le port de paiement (Hub sur le comptoir)/)
Et voilà ! Merci beaucoup !

/il boit une gorgée. /

MARIK (Fort)
Dites, on m’a donné rendez-vous ici, mais sans me donner plus de précisions. Il y a quelqu’un qui attend quelqu’un ?

/les types au fond ont relevé la tête. /

BARMAID :
Vous n’êtes pas obligé de hurler, j’vous entends... Vous venez sans doute voir les gars du fond ?

MALIK (normalement):
Ah oui ! Merci bien !

/il se rend à la table du fond. Deux types « pas tibulaires du tout » sont installés. L’un consulte son smartphone tandis que l’autre dévisage Malik. /

MALIK :
Salut les gars, on m’a dit de venir ici, et…

GARS 1 (Lui coupant la parole):
Assieds-toi, tais-toi.
(S’adressant à gars 2) Alors ?

GARS 2 :
C’est pas lui. Mais il est plus bas dans le fichier.

GARS 1 :
Un retardataire ? On n’aime pas trop ça d’habitude. Mais on va ptêt faire une exception. Qu’est-ce que tu vaux ?

MARIK :
Je suis plutôt un combattant, et c’est pas en parlant que je vous montrerai ma qualité. Ça vous dit qu’on sorte ?

GARS 1 :
Allez, on te suit.

/ils sortent, et se rendent dans une ruelle/sur une place//

/Gars 1 et Malik se mettent en position de combat. Malik sort son merlin et frappe l’autre par surprise dans le torse. Il ne lui laisse pas le temps de reprendre son souffle et lui assène le retour. Gars 1 s’effondre en se tenant les côtes. /

MALIK :
Alors, convaincu ?

GARS 1 : (Suffoquant)
Enculé, t’as triché…

GARS 2 :
C’était pas fair-play du tout ça, gamin. J’aime ton style. Bienvenue.

/il lui serre la main. Gars 1 se relève et tente d’agresser Malik. Gars 2 lui met un grand coup de pied dans la tête. /

GARS 2 :
Pas de ça abruti. Tu t’es fait avoir comme un bleu, alors reste tranquille.

MALIK :
Bon. J’peux voir le boss ?

GARS 2 :
Le boss ? Accomplis quelques missions, rends toi utile, et après, on verra si il veut te voir.

MALIK :
Ah, mais ça m’arrange pas du tout ça. J’ai pas envie de faire des missions de troufion débile. J’veux bosser direct sous ses ordres. Et j’ai 2-3 remaniements à lui proposer.

GARS 2 :
Pousse pas ta chance petit. Contente-toi de ce qu’on t’offre.

MALIK (Prenant son merlin):
Faut que je vous montre mes talents aussi ?

GARS 2 (Se met en posture de combat):
Tu peux toujours essayer.

/Malik assène un coup de merlin, que le gars esquive sans problème. Le Gars lui met un coup dans le tibia. Malik pose un genou à terre, se relève et frappe côté tranchant, visant la tête. Le Gars bloque le merlin entre ses mains, le retire des mains de Malik, et le jette au loin. Il le fauche d’une prise de judo, et le bourre de coups de pieds. /

GARS 2 (Hystérique) :
Alors, tu crois toujours que tu peux voir le boss et me manquer de respect ? Hein ? Tu te crois meilleur que nous ?

MALIK : (suffoquant)
Je m’excuse. Pardonnez-moi.

avatar
Sarumane
Admin

Messages : 66
Date d'inscription : 21/04/2015
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum